Canada

Nous survelons les sources de l'anxiété populaire autour des double citoyennetés et nous nous concentrons sur les deux objections récurentes au sujet des prétentions des individus ayant la double citoyenneté et résidant à l'extérieur du Canada aux droits légaux associés à la citoyenneté canadienne. La première objection est que les citoyens non-résidents ne vivent pas au Canada et donc, ils ne démontrent pas d'un niveau adéquat d'attachement au Canada. En second lieu, les citoyens non-résidents ne paient pas de taxes et donc, ils ne sont pas autorisés à se prévaloir des droits associés à la citoyenneté.

We survey the sources of popular anxiety around multiple citizenship and focus on two recurrent objections regarding claims by dual citizens outside Canada to legal rights associated with citizenship. The first objection is that because nonresident citizens do not live in Canada, they do not demonstrate the appropriate degree of commitment to Canada. The second is that since nonresident citizens do not pay taxes, they are not entitled to claim the rights of citizenship.

L'auteure soutient que la tentative de Doré de synchroniser l'analyse de la proportionnalité (dérivée de la décision constitutionnelle) au contrôle de la raisonnabilité déférente (dérivé de la loi administrative) est insatisfaisanteé Le remplacement des termes "droit" ou "liberté" par "valeurs" dans la Charte dissimule la reconnaissance des droits et libertés en jeu.

The author contends that Doré’s attempt to synchronize proportionality analysis (derived from constitutional adjudication) with deferential reasonableness review (derived from administrative law) is unsatisfactory. The replacement of Charter “right” or “freedom” with Charter “value” obscures the recognition of rights and freedoms in play.

Bien que la citoyenneté soit souvent considérée comme un droit inaliénable, l'émergence de terroristes "nationalisés" a remis en question le fait que certains citoyens méritent la protection que la citoyenneté leur fournit. À travers cet article, l'auteure présente comment l'exercice contemporain de la révocation de la citoyenneté a ravivé les pratiques d'exil et de banissement.

Though citizenship is often thought of as an inalienable right, the emergence of the “homegrown” terrorist has called into question whether certain citizens deserve the protection that citizenship status provides. Throughout the article, the author displays how the contemporary exercise of citizenship revocation has revived the arcane practices of exile and banishment.

Immigration and Refugee Law est un ambitieux volume qui se propose de d'étudier les origines historiques des lois contemporaines sur l'immigration et le statut de réfugié. Par l'utilisation d'extraits d'écrits, sélectionnés avec attention, de différents intellectuels et des commentaires de l'équipe d'auteurs, ce livre fournit un cadre pour des critiques normatives, offrant aux étudiants de perspectives variées d'une manière compréhensible et cohésive.

Immigration and Refugee Law is an ambitious text that surveys the historical origins of contemporary immigration and refugee law. Using carefully selected excerpts from the writings of leading scholars, and commentary by the learned author team, this casebook provides several theoretical frameworks for normative critique, offering students various perspectives in a cohesive and comprehensible manner.

The various technics used to control mixed marriages that have been instituted in the last few years by many European countries were developed in a migratory risk management logic instead of being developed to allow the exercice of a fundamental right - the right to live with family - let alone to promote integration of migrants to host societies. 

Les différentes techniques de contrôle des mariages mixtes mises en place ces dernières années par plusieurs pays européens ont été élaborées dans une logique de gestion du risque migratoire et non dans la perspective de l’exercice d’un droit fondamental – le droit de vivre en famille –, encore moins dans l’optique d’une intégration aux sociétés d’« accueil ».

Pages

Subscribe to Canada