Book

Immigration and Refugee Law est un ambitieux volume qui se propose de d'étudier les origines historiques des lois contemporaines sur l'immigration et le statut de réfugié. Par l'utilisation d'extraits d'écrits, sélectionnés avec attention, de différents intellectuels et des commentaires de l'équipe d'auteurs, ce livre fournit un cadre pour des critiques normatives, offrant aux étudiants de perspectives variées d'une manière compréhensible et cohésive.

Immigration and Refugee Law is an ambitious text that surveys the historical origins of contemporary immigration and refugee law. Using carefully selected excerpts from the writings of leading scholars, and commentary by the learned author team, this casebook provides several theoretical frameworks for normative critique, offering students various perspectives in a cohesive and comprehensible manner.

Ce livre explore la persistance de l'écart de gouvernance par rapport aux actions des sociétés extractives transnationales affectant les droits humains dans les zones de faible gouvernance. Ce livre intéressera pour les chercheurs, les décideurs politiques, les étudiants, la société civile et les dirigeants économiques. 

This book explores the persistence of the governance gap with respect to the human rights-impacting conduct of transnational extractive corporations operating in zones of weak governance. This book will be of interest to academics, policy makers, students, civil society and business leaders.

Gender and International Migration in Europe est un travail unique qui introduit une dimension de genre au sein des théories contemporaine sur les migrations. Alors que l'Union européenne tente d'étendre le principe d'égalité d'opportunité, des politiques d'immigration de plus en plus restrictives et la persistence du racisme nie aux femmes migrantes autonomie et liberté de choix. Ce trvail démontre comment les processus de la globalisation et les changements aux politiques étatiques en matière d'emploi et de sécurité sociale maintiennent une demande pour diverses formes d'immigration genrée.

Gender and International Migration in Europe is a unique work which introduces a gender dimension into theories of contemporary migrations. As the European Union seeks to extend equal opportunities, increasingly restrictionist immigration policies and the persistence of racism, deny autonomy and choice to migrant women. This work demonstrates how processes of globalisation and change in state policies on employment and welfare have maintained a demand for diverse forms of gendered immigration.

À l'intersection entre la citoyenneté, la sexualité et le caractère racial se trouve cette nouvelle perspective sur l'expérience de l'immigrant.

Queer Migrations réunis un groupe de chercheurs afin de produire des analyses des normes, institutions et discours qui affectent les immigrants queers de couleur, tout en produisant des études ethnographiques sur la façon dont ces nouveaux arrivants ont transformé les communautés établies d'immigrants à Miami, San Francisco et New York.

At the intersection of citizenship, sexuality, and race, a new perspective on the immigrant experience

Queer Migrations brings together scholars to provide analyses of the norms, institutions, and discourses that affect queer immigrants of color, also providing ethnographic studies of how these newcomers have transformed established immigrant communities in Miami, San Francisco, and New York.

Un examen révélateur de 150 ans de discrimination basée sur la sexualité contre les immigrants aux États-Unis.

Depuis la fin du XIXe siècle, la sexualité des migrantes est vue comme une menace à la sécurité nationale, menace qui doit être contenue par le biais de strictes pratiques de contrôle aux frontières. En étudiant ces politiques, leurs origines et leurs applications, Eithne Luibhéid illustre comment les frontières américaines sont devenues un site non seulement de contrôle de la sexualité féminine, mais également un lieu de contestation, de construction et de renégociation de l'identité sexuelle.

A revelatory examination of 150 years of sexuality-based discrimination against immigrants to the United States.

Since the late nineteenth century, immigrant women’s sexuality has been viewed as a threat to national security, to be contained through strict border-monitoring practices. By scrutinizing this policy, its origins, and its application, Eithne Luibhéid shows how the U.S. border became a site not just for controlling female sexuality but also for contesting, constructing, and renegotiating sexual identity. 

Pages

Subscribe to Book