News

Le ministre de l’intérieur suédois, Anders Ygeman, a annoncé, mercredi 11 novembre, que la Suède allait instaurer, dès jeudi, des contrôles à ses frontières pour une durée de dix jours. M. Ygeman, lors d’une conférence de presse, a expliqué cette décision par la forte arrivée de migrants dans son pays : « Il y a un nombre record de réfugiés qui arrivent en Suède. L’Office des migrations est sous forte pression […] et la police estime qu’il existe une menace contre l’ordre public. »

Ce devait être un moment politique fort, de discussions entre responsables africains et européens pour trouver des solutions concrètes afin de limiter le flux de migrants vers l’Europe. Le sommet de La Valette, mercredi 11 et jeudi 12 novembre, risque toutefois d’être éclipsé par le conseil informel des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (UE), programmé dans la foulée, jeudi après-midi. Et notamment par la Turquie, qui sera au cœur de ce rendez-vous.

 

The Center for Migration Studies of New York (CMS) is today releasing an important and timely report offering vital information on US immigrants who are potentially eligible to naturalize.

My colleague David North recently wrote a thought-provoking blog about American citizens who become victimized by what might fairly be called one-sided marriage frauds — marriages where they wed for love and don't realize that, from the alien spouse's point of view, it's a loveless marriage conceived of for the sole purpose of obtaining a green card.

Sweden will impose temporary border controls from Thursday in response to a record influx of refugees, a turnaround for a country known for its open-door policies that also threw down the gauntlet to other EU nations hit by a migration crisis. The decision by a Nordic state that touts itself as a “humanitarian superpower” underscored how the flow of refugees into the European Union is straining its prized system of open internal borders close to breaking point.

Le gouvernement libéral s’apprête à finaliser son plan de match pour accueillir 25 000 réfugiés syriens d’ici la fin de l’année. Le ministre de l’Immigration fera ses recommandations au Conseil des ministres jeudi, lequel pourrait alors trancher à l’issue de cette rencontre. Mais déjà, les fonctionnaires dépêchés au Moyen-Orient ont reçu près de 10 000 demandes d’asile, a révélé John McCallum.

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum, reconnaît que le temps presse pour le gouvernement, qui a promis d’accueillir 25 000 réfugiés syriens au Canada d’ici le 31 décembre. Ils devront travailler sur plusieurs fronts afin de parvenir à attacher les nombreuses ficelles de ce plan complexe, de la sélection des milliers de déplacés jusqu’à leur accueil au Canada, en passant par les questions logistiques reliées au transport.

The federal government is considering using ships and commercial and military aircraft to transport 25,000 Syrian refugees to Canada by the end of December, it was revealed Monday.

Les Européens vont s'efforcer jeudi à Malte d'éviter d'apparaître comme une «forteresse» aux yeux d'Africains avec lesquels ils vont signer un plan d'action censé endiguer l'afflux de migrants, qui met à mal leur cohésion.

Une nouvelle fois, il appartiendra aux neuf juges de la Cour suprême des États-Unis de se prononcer sur l'un des chantiers majeurs de la présidence Obama: après la réforme du système du santé en 2012, place à l'immigration en 2016.

Pages

Subscribe to News