Ressource

This article considers the political context, legal framework, and administrative structures of the Aliens Act 1905. It points out the contradictions and inconsistencies of the Act and argues that these represent a wider ambivalence about the merits of control and a conflict between exclusionary and inclusive impulses. These inconsistencies, rather than undermining the Act, permitted the Act to fulfil a number of conflicting unofficial purposes. The article argues that this ambivalence persists and governments continue to seek to satisfy all sides leading to apparently incoherent legal formulations which nonetheless provide for fragile compromises.

L'article traite du système de points (Points Based System - PBS) pour l'immigration, le comparant aux tests du gouvernement. Il examine la mise en œuvre du PBS et les cinq niveaux relatifs aux travailleurs migrants hautement qualifiés, travailleurs qualifiés, travailleurs non qualifiés, étudiants et travailleurs temporaires et la mobilité des jeunes. Il considère le raisonnement derrière le PBS et regarde si le système fonctionne pour la Grande-Bretagne. Il note les problèmes découlant de l'absence d'accent sur l'égalité.

Discusses the points based system (PBS) for immigration, comparing it to the Government's own tests. Examines the implementation of the PBS and the five tiers relating to highly-skilled migrants, skilled workers, unskilled workers, students, and temporary workers and youth mobility. Considers the reasoning behind the PBS and looks at whether the system works for Britain. Notes problems arising from the lack of focus on equality.

Ce document propose une perspective critique sur la façon dont contrôle de l'immigration régit la vie de la famille des résidents britanniques et des descendants d'immigrants. L'immigration familiale est problématique pour un gouvernement déterminé à limiter l'immigration à long terme aux travailleurs qualifiés.

This paper offers a critical perspective on how immigration control regulates the family lives of British residents and nationals of migrant descent. Family migration is problematic for a government determined to restrict long-term immigration to the skilled. The extended or ‘corporate’ family is particularly problematic because it also causes the reproduction of forms of family life that are regarded as oppressive and a barrier to cohesion. Policies have tended to minimise these forms of migration, and recent changes and proposals are consistent with that. The result is the increased marginalisation or exclusion of some migrants and pressure on migrant family life to conform more closely to majority norms.

Ce document examine les cas de Ibrahim et Teixeira qui permirent de constater que l'article 12 du règlement 1612/68 a survécu à la mise en œuvre de la directive 2004/38, la directive sur les citoyens. Le résultat est que des enfants de travailleurs migrants qui sont à l'école et leur « responsable primaire» peuvent rester dans l'État membre sans être soumis à des conditions d'autosuffisance longtemps après la cessation du travail ou de départ, de décès ou de divorce du travailleur. L'article discute des résultats spécifiques dans les cas et leurs ramifications plus larges.

This paper examines the cases of Ibrahim and Teixeira which found that Article 12 of Regulation 1612/68 has survived intact the implementation of Directive 2004/38, the Citizens’ Directive. The outcome is that EU migrant workers’ children who are in education and their ‘primary carer’ can remain in the Member State without being subject to conditions of self-sufficiency long after cessation of work or departure, death or divorce of the worker. The article discusses the specific findings in the cases and their broader ramifications.

Cet article traite de dix cas de migration familiale qui furent décidées par la Chambre des lords ou la Cour suprême («la Cour») en commençant par Huang en 2007 et se terminant avec Quila en 2011. Il soutient qu'ils incarnent collectivement un ensemble de principes sur la relation entre le contrôle de l'immigration, les tribunaux et la vie familiale des migrants qui ont permit aux liens affectifs des migrants et de leurs familles de recevoir, pour la première fois, une reconnaissance appropriée devant les tribunaux.

This article discusses ten family migration cases decided by the House of Lords or Supreme Court (“the Court”) starting with Huang in 2007 and ending with Quila in 2011. It argues that they collectively embody a set of principles about the relationship between immigration control, the courts, and migrants’ family life which have enabled the affective ties of migrants and their families to receive proper recognition in the courts for the first time.

Le Danemark a la réputation d'avoir les contrôles les plus restrictifs d’Europe au niveau de l'immigration familiale, et, bien que leur pleine rigueur a récemment légèrement diminué, le régime danois a été cité par les représentants de la coalition gouvernementale comme un modèle à suivre pour le Royaume-Uni. Cet article analyse les règles danoises pour admettre les conjoints et les partenaires des citoyens et des résidents permanents. Il décrit la nature du régime, puis examine les facteurs qui ont conduit à l'état actuel des choses. Il conclut en considérant brièvement les problèmes potentiels à la mise en œuvre d’un régime de syle danois au Royaume-Uni.

Pages

Subscribe to Ressource