États-Unis

At the intersection of citizenship, sexuality, and race, a new perspective on the immigrant experience

Queer Migrations brings together scholars to provide analyses of the norms, institutions, and discourses that affect queer immigrants of color, also providing ethnographic studies of how these newcomers have transformed established immigrant communities in Miami, San Francisco, and New York.

Grâce à une concentration sur la campagne américaine pour la reconnaissance des mariages entre personnes de même sexe au sein de la loi sur l'immigration, cet article confronte, au sein d'une discussion critique, les travaux scientifiques traitant des constructions sociales de l'immigration non-documentées et les études queer. Confrontant les représentations néolibérales du statut légal ou illégal de l'immigrant considéré comme signe de son caractère individuel plutôt que comme le résultat de multiples relations de pouvoir, cet article souligne le role central des régimes sexuels dans la construction de la distinction entre le légal et l'illégal. 

Focusing on the U.S. campaign to secure recognition of same-sex couple relationships within immigration law, this article brings the scholarship about the social construction of undocumented immigration into critical conversation with queer studies. Challenging neoliberal representations of legal or illegal immigrant status as a sign of individual character, rather than as an outcome of multiple relations of power, the article highlights the central role of sexual regimes in constructing the distinction between legal and illegal.

Cet article argumente que les essais contenus dans l'édition spécial ‘Queer Migration, Asylum and Displacement’ problématisent collectivement comment les catégories officielles d'identités troublent, et sont troublées par, la pensée queer et les migrants demandeurs d'asile. L'article discute également des recherches futures et des possibilités soulevées pour les activitstes par ces essais.

This article argues that the essays in the special issue on ‘Queer Migration, Asylum and Displacement’ collectively problematize how official identity categories trouble, and are troubled by, queer and asylum-seeking migrants. It discusses the future research and activist possibilities that these essays open up.

Un examen révélateur de 150 ans de discrimination basée sur la sexualité contre les immigrants aux États-Unis.

Depuis la fin du XIXe siècle, la sexualité des migrantes est vue comme une menace à la sécurité nationale, menace qui doit être contenue par le biais de strictes pratiques de contrôle aux frontières. En étudiant ces politiques, leurs origines et leurs applications, Eithne Luibhéid illustre comment les frontières américaines sont devenues un site non seulement de contrôle de la sexualité féminine, mais également un lieu de contestation, de construction et de renégociation de l'identité sexuelle.

A revelatory examination of 150 years of sexuality-based discrimination against immigrants to the United States.

Since the late nineteenth century, immigrant women’s sexuality has been viewed as a threat to national security, to be contained through strict border-monitoring practices. By scrutinizing this policy, its origins, and its application, Eithne Luibhéid shows how the U.S. border became a site not just for controlling female sexuality but also for contesting, constructing, and renegotiating sexual identity. 

Le cas de l'Irlande révèle comment les implications de la grossesse et la sexualité influence la détermination du statut légal des migrants. De 1997 à 2004, les grands titres des médias irlandais ont transformé les femmes migrantes enceintes en "illégales" qui entraient dans le pays dans le but d'obtenir la résidence par le biais de l'accouchement en sol irlandais. Eithne Luibhéid présente comment les catégories de statut des migrants se développent et évoluent, comment les régimes sexuels influencent ces processus et comment les efforts pour prévenir l'immigration illégale entraînent une redéfinition des normes sexuelles nationalistes et des hiérarchies de race, de genre, de classe économique et de situation géopolitique.

La dernière décennie fut le théâtre d'une augmentation de l'élaboration de lois concernant la migration de mariage en Europe. Une telle attention trahit les multiples préoccupations et angoisses qui s'entrecoupent non seulement avec les questions de gestion de risques, de droits et de citoyenneté, mais également avec des dimensions moins tangibles tels que les émotions, qui deviennent intégrées dans un cadre légal et dans les pratiques de surveillance.

The various technics used to control mixed marriages that have been instituted in the last few years by many European countries were developed in a migratory risk management logic instead of being developed to allow the exercice of a fundamental right - the right to live with family - let alone to promote integration of migrants to host societies. 

Pages

S'abonner à États-Unis