Book Chapter

Les politiques d'asile semblent traverser les frontières avec plus de facilité que les demandeurs d'asile eux-mêmes. Beaucoup - mais pas tous - de ces instruments de politiques d'asile 'mobiles' visent à dissuader, détourner et rejeter les demandeurs d'asile. La circulation et la transformation d'idées entre le Canada, les États-Unis, l'Australie, les États membres de l'UE et l'UE elle-même peut rendre difficile l'identification des sources ou l'étiquetage d'une itération particulière comme par exemple de l'émulation. Le Canada est à la fois pays d'origine et de réception de cette migration de la politique.

Asylum policies seem to migrate across borders with notably greater ease than asylum seekers themselves. Many - though not all - of these 'mobile' asylum policy instruments aim to securitize deter, deflect and reject asylum seekers. The easy circulation and morphing of ideas between Canada, the US, Australia, the EU Member States and the EU itself can make it difficult to identify sources or label any particular iteration as an instance of emulation. Canada is both sending and receiving country for this policy migration.

La citoyenneté "glissante" est une bonne métaphore. Il évoque l'angoisse contemporaine que le statut légal échappe de plus en plus à la portée de ceux qui le veulent et en ont besoin: plus difficile à obtenir, plus facile à perdre, fonctionnellement ténue même lorsque formellement sécuriser. Naturellement, nous sommes plus préoccupés par la situation de ceux qui cherchent la citoyenneté - de jure ou de facto - à partir d'un Etat récalcitrant. Néanmoins, je veux explorer l'image miroir de la citoyenneté "glissante", que je vais appeler la "citoyenneté collante". L'étiquette s'applique à des situations où un État cherche à donner la citoyenneté sur à bénéficiaire réticent ou lorsqu'un individu est coincé avec une citoyenneté qu'il veut désavouer. Cette exploration préliminaire de la citoyenneté "collante" est limitée à la première situation.

Slippery citizenship is a great metaphor. It evokes the contemporary anxiety that legal status increasingly eludes the grasp of those who need and want it most desperately: harder to get, easier to lose, functionally tenuous even when formally secure. Understandably, we are most preoccupied with the predicament of those who seek citizenship - de jure or de facto - from a recalcitrant state. Nevertheless, I want to explore slippery citizenship's mirror image, which I will call "sticky citizenship". The label applies to situations where a states seeks to stick citizenship on an unwilling recipient or where an individual is stuck with a citizenship she wishes to disavow. This preliminary exploration of sticky citizenship is confined to the former. 

À une époque où les questions relatives à la migration et à la formation de communautés diasporiques en sont venus à être critique pour tous les systèmes juridiques européens, ce volume reflète, discute et analyse les questions soulevées par les diasporas qui se sont établis en Europe depuis plus de cinquante ans d'immigration et les défis à relever par les systèmes juridiques à la lumière de la migration continue.

At a time when issues concerning migration and the formation of diasporic communities have come to be critical for all European legal systems, this volume reflects, discusses and analyzes the questions raised by diasporas who have established themselves in Europe over more than fifty years of immigration and the challenges faced by legal systems in the light of continued migration.

Cet article examine le traitement des «mariages de complaisance» ou «mariages blancs» en droit de l'immigration au Royaume-Uni. Ces mesures impliquent inévitablement un degré de barrière morale et culturelle, les décideurs étant tenus de comparer le simulacre de mariage présumée contre le modèle d'une relation «authentique». Cependant, le document fait valoir que la fonction de ces mesures a souvent été de renforcer la capacité d'exclure ou supprimer immigrants indésirables.

This paper considers the treatment of ‘marriages of convenience’ or ‘sham marriages’ in UK immigration law. Such measures inevitably involve a degree of moral and cultural gate-keeping as decision-makers are obliged to measure the alleged sham marriage against the template of a ‘genuine’ relationship. However, the paper argues that the function of such measures has often been to enhance the ability to exclude or remove unwanted immigrants.

Ce chapitre analyse l'évolution de la réglementation au Royaume-Uni des mariages transnationaux depuis qu'ils sont devenus une question de premier plan dans les années 1960. Il emploie les récentes définitions de la «frontière» afin de faire valoir que la réglementation coïncidait initialement avec la frontière géographique avant d'être exporté par l'établissement de l'externalisation des frontières.

This chapter analyses the evolution of regulation in the UK of transnational marriages since they first became a prominent issue in the 1960s. It employs recent understandings of the ‘border’ to argue that regulation initially coincided with the geographical border before being exported through the establishment of compulsory entrance clearance. 

Pages

S'abonner à Book Chapter