Entry Denied: Controlling Sexuality at the Border

  • États-Unis

Entry Denied: Controlling Sexuality at the Border

Type de ressource: 

Lesbiennes, prostituées ou femmes enclines à avoir des relations sexuelles outrepassant les divisions raciales, amenées aux États-Unis dans des buts immoraux ou arrivant en étant enceintes — des menaces à la sécurité nationale, toute et chacune. Depuis la fin du XIXe siècle, la sexualité des migrantes est vue comme une menace à la sécurité nationale, menace qui doit être contenue par le biais de strictes pratiques de contrôle aux frontières. En étudiant ces politiques, leurs origines et leurs applications, Eithne Luibhéid illustre comment les frontières américaines sont devenues un site non seulement de contrôle de la sexualité féminine, mais également un lieu de contestation, de construction et de renégociation de l'identité sexuelle.

Initialement orientés sur les femmes chinoises, les contrôles à l'immigration basés sur la sexualité ont rapidement été étendus afin d'englober toutes les femmes qui tentaient d'entrer aux États-Unis. Les cas précis sur lesquels Luibhéid se penche - les efforts de différenciation des prostituées chinoises des femmes chinoises, l'exclusion en 1920 des femmes japonaises afin de diminuer le taux de natalité des nippo-américains, la déportation des femmes mexicaines pour lebianisme, le rôle du viol dans la médiation des passages des migrantes à la frontière aujourd'hui - contester la supposition classique qui attribue l'exclusion uniquement au préjudice ou au manque d'information. Ce travail innovant relie l'exclusion marquant l'immigration basé sur la sexualité aux prémisses nationalistes dominantes sur les hiérarchies de sexualité, de genre, de race et de classes. 

 

Acheter le livre

  • Eithne Luibhéid. Entry Denied: Controlling Sexuality at the Border. Minneapolis: University of Minnesota Press, 2002, 288 pages.