Migration brokerage, illegality and the state: The case of two NGOs in Anglophone Cameroon

Migration brokerage, illegality and the state: The case of two NGOs in Anglophone Cameroon

Type de ressource: 

Les facilitateurs de migration sont d'importants participants au sein de l'augmentation marquée de la commercialisation des politiques des frontières. En se concentrant sur les connexions entre les facilitateurs de migration et les autorités étatiques, ce papier explore la façon dont les facilitateurs de migration se rapportent au domaine de la loi, ainsi que la façon dont la loi se rapporte à la migration organisée. En examinant l'illégalité seulement quand elle devient visible aux aspirants migrants et aux facilitateurs dans leur contexte de départ, ce document montre comment la réglementation de l'Etat est intimement lié à l'émergence de la migration organisée. L'argument de l'article fournit un contrepoint à l'étude des migrations et de l'illégalité qui adoptent souvent une perspective implicitement étatiste en catégorisant les facilitateurs comme légaux ou illégaux, ainsi que par la définition des facilitateurs comme agents qui travaillent «contre» l'État. Le document est fondé sur quatorze mois de travail ethnographique dans le Cameroun anglophone entre 2007 et 2010 et éclaire le travail de deux ONG qui se livrent à des soi-disant "consultations de voyage". Il contribue à des discussions en cours au sein de l''industrie et des marchés pour les migrations de réseau de contrôle des migrations.

 

Lire le rapport

  • Alpes, Maybritt Jill. “Migration brokerage, illegality, and the state: The case of two NGOs in Anglophone Cameroon”, DIIS Working Paper Series.