D'Aoust, Anne-Marie

Anne-Marie DAOUST

D'Aoust, Anne-Marie

Ph.D. en science politique
University of Pennsylvania
Professeure régulière

Description de mes projets de recherche actuels

Migration de mariage et technologies de l’amour: comprendre la gouvernementalité de la migration de mariage en Europe et en Amérique du Nord

Ce projet examine de façon comparée les  mécanismes et pratiques par lesquels les migrants de mariage sont devenus partie prenante de la gouvernance sécuritaire et de la gouvernementalité de l’immigration. Six pays de destination sont considérés : le Canada, les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, le Danemark et l’Allemagne. Tous ces pays ont fait de la migration de mariage un nouvel enjeu de réforme de leurs politiques d’immigration ou sont présentement en train d’examiner l’adoption de nouvelles réformes politiques pour réguler l’immigration de mariage. Quatre questions de recherche animent mon projet : 1) comment peut-on expliquer ce processus récent de sécurisation des migrants de mariage et par quelles pratiques et discours s’établit-il ? ; 2) Quels modes d’intimité se voient (dé)favorisés par ce processus de sécurisation des migrants de mariage et quelles en sont les conséquences politiques ? ; 3) Quels motifs d’ordre sécuritaire sont invoqués pour réguler certains migrants de mariage et comment ces motifs recoupent-ils d’autres discours et pratiques sécuritaires ? ; et 4) Quel rôle les émotions et l’amour jouent-ils dans la gouvernementalité de la migration de mariage ?

La sécurité et ses publics/la sécurité et la sphère publique: enjeux, médiateurs et politiques

Ce projet de recherche est mené en collaboration avec William Walters (Carleton University). Il examine les implications théoriques et politiques résultant de diverses  pratiques visant à « rendre public ». Plusieurs études ont documenté les conséquences des processus de sécurisation sur le droit à la vie privée, la liberté  individuelle ou encore sur l’accès à la citoyenneté. Mais quelle est la relation entre les processus de sécurisation et les publics visés par ceux-ci ? Comment ces discours et pratiques constituent-ils certains publics particuliers en association certains corps à des émotions particulières (peur, méfiance, danger) ? Gagnent-ils ou perdent de la légitimité en parlent « en leur nom » ? Quelles formes de résistance « le public » offre-il face aux pratiques sécuritaires et comment les domaines « publics » et « privés » se voient-ils remis en cause par celles-ci ?

Coordonnatrice, avec Jérémie Cornut (McGill) pour la traduction française, la distribution et la collecte de données du sondage international TRIP du College of William and Mary, VA sur l’état de la discipline des Relations internationales (RI) au Canada

Ce projet est fait en collaboration avec Jérémie Cornut (McGill). Depuis 2004, l’équipe du sondage américain TRIP (Institute for the Theory of Practice of International Relations), dirigée par les professeurs Susan Peterson and Michael Tierney, étudie les variations nationales dans la façon dont la discipline des RI est étudiée et enseignée. Distribué pour la première fois en français en octobre 2011, le sondage est distribué dans vingt pays différents, incluant le Canada. Avec l’ajout de nouvelles questions adaptées au contexte franco-canadien ainsi que la traduction du sondage de base en anglais, notre équipe souhaite notamment 1) étudier et mesurer les similarités et différences entre les chercheurs francophones et anglophones en RI évoluant dans des contextes institutionnels et linguistiques différents ; et 2) évaluer la perception des répondants sur le marché du travail pour les étudiantEs francophones en RI.

Coordonnées:

Bureau : A-3445 
Téléphone : 514-987-3000, poste 5237
Télécopieur : 514-987-0218
Page personnelle (in English) : http://uqam.academia.edu/AnneMarieDAoust/About
Courriel : daoust.anne-marie@uqam.ca

Profil complet