Droits humains

But what if family immigration is actually beneficial to the nation? This Article engages in a thought experiment. It asks: For what reasons might a nation like the United States decide to give an overwhelming number of its admission slots to family members of citizens and permanent residents? In considering this question, it not only looks to the (rather slim) evidence of what Congress actually did consider when enacting these provisions but also speculates more broadly about what the advantages of family-based immigration might be.

Les lois en matière d'immigration soulève trois questions: Qui entre? Sur la base de quels termes? Qui décide ceux qui peuvent entrer? Dans la jurisprudence canadienne, les réponses à ces questions ont déjà reposé sur l'interaction entre les cas de droit domestique administratif et les obligations du Canada en matière de droits humains. Avec l'introduction de la Charte canadienne des droits et libertés, une relation triangulaire s'est développée et les réponses sont maintenant prises dans le lien désordonné entre trois dyades: droit administratif/droit international, Charte/droit administratif et Charte/droit international.

Migration law asks three questions: Who gets in? On what terms? Who decides who gets in? In Canadian jurisprudence, the answers to these questions once depended on the interaction of domestic administrative case law with Canada’s international human rights obligations. With the advent of the Canadian Charter of Rights and Freedoms, a triangular relationship developed, and the answers are now caught in the messy nexus of three dyads: administrative law/international law, Charter/administrative law, and Charter/international law.

Ce chapitre se concentre sur les politiques adoptées dans un État d'immigration - le Canada - afin d'explorer le positionnement complexe des femmes au sein des communautés de la diaspora. L'intérêt de l'auteure se situe dans l'approche qui souligne l'aspect procédural de la citoyenneté et favorise la participation des membres des divers groupes identitaires dans les institutions politiques, sociales et juridiques qui façonnent la communauté nationale. 

This essay focuses on policies adopted in one country of immigration – Canada – in order to explore the complex positioning of women within diasporic communities. The author’s interest lies in the approach that emphasizes the procedural aspect of citizenship and promotes the participation of members of various identity groups in the political, social, and judicial institutions that shape the national community.

The auteur explores the impact of international law on legal practice in Canada with a special attention to the politics and immigration laws, and the way they affect the lives of woemn wanting to enter Canada.

L'auteure explore l'impact de la loi internationale sur la pratique légale au Canada, avec une attention spéciale sur la politique et la loi sur l'immigration, et la façon dont elles affectent la vie des femmes qui veulent entrer au Canada.

En utilisant une analyse légale et discursive qui se concentre sur la production des travailleuses migrantes à titre de travailleurs, de criminelles et de sujets de droits humains, cet article argumente que l'incohérence de la politique canadienne ne peut être rendue intelligible que lorsqu'elle est étudiée à travers ces différents objectifs. L'article conclut en considérant les options de politiques qui s'offrent aux États pour adresser cette problématique.

Using a legal and discursive analysis that focuses on the production of female labor migrants variously as workers, as criminals and as bearers of human rights, the article argues that the incoherence of Canadian policy can only be rendered intelligible when refracted through these different lenses. The article concludes by considering policy options available to the state in addressing the issue. ​

L'auteure explore les liens entre les activités transnationales des compagnies pétrolières canadiennes opérant au Soudan et les violations de droits humains et de droit humanitaire commises par le gouvernement du Soudan contre les populations du Soudan du Sud dans le cadre de la présente guerre civile. L'impact spécifique du conflit armé sur les femmes est raconté dans un microcosme à travers une rencontre entre l'auteure, un membre de la mission d'établissement des faits au Soudan et un groupe de femmes Nuer.

Pages

S'abonner à Droits humains