Gestion de la population

C’est avec un immense plaisir que nous vous annoncons la parution du premier rapport de recherche réalisé dans le cadre du projet Migration de mariage et technologies de l’amour: comprendre la gouvernementalité de la migration de mariage en Europe et en Amérique du Nord dirigé par Anne-Marie D’Aoust, professeure au département de sciences politiques et membre du CRIEC de l’Université du Québec à Montréal.

Dans la petite chambre de la famille Hasani, des Kosovars originaires de Mitrovica, les valises sont déjà prêtes. C’est comme si elles n’avaient jamais été défaites. « Retour à la case départ, constate, cynique, Besim, le père, 38 ans. On a tout sacrifié, on s’est endettés pour arriver jusqu’ici, et la seule chose que l’Allemagne trouve à nous offrir, c’est un billet d’avion retour ». Neuf mois après avoir quitté son pays pour l’Allemagne, la famille s’apprête à être rapatriée, comme le seront sans doute aussi les quelque 320 autres demandeurs d’asile originaires du Kosovo, d’Albanie ou du Monténégro qui vivent avec eux dans le centre d’Ingolstadt, en Bavière.

 

A federal appellate court has delayed once again the Obama administration's controversial plans to grant some undocumented immigrants a reprieve from deportation. There is now a chance that the Supreme Court will consider the dispute sometime next year. In the meantime, some 4 million people living here illegally who had hoped for at least a temporary guarantee that they would be allowed to stay are still waiting.

Besides being a long-term political challenge, Europe's refugee crisis has also presented European governments with more practical problems, such as finding enough housing for hundreds of thousands of asylum seekers

Ce document propose une perspective critique sur la façon dont contrôle de l'immigration régit la vie de la famille des résidents britanniques et des descendants d'immigrants. L'immigration familiale est problématique pour un gouvernement déterminé à limiter l'immigration à long terme aux travailleurs qualifiés.

This paper offers a critical perspective on how immigration control regulates the family lives of British residents and nationals of migrant descent. Family migration is problematic for a government determined to restrict long-term immigration to the skilled. The extended or ‘corporate’ family is particularly problematic because it also causes the reproduction of forms of family life that are regarded as oppressive and a barrier to cohesion. Policies have tended to minimise these forms of migration, and recent changes and proposals are consistent with that. The result is the increased marginalisation or exclusion of some migrants and pressure on migrant family life to conform more closely to majority norms.

This article examines how street-level bureaucrats within migration control use their scope for discretionary powers. On the basis of two ethnographic studies of French consulates in Yaoundé and Tunis, we argue that state agents’ practices are significantly shaped by organizational constraints such as how decision-making processes are organized and the bureaucratic habitus, including the fear of fraud.

Et si l'immigration familiale était bénéfique à la nation? Cet article engage une expérience de réflexion. Il pose la question: Pour quelles raisons une nation comme les États Unis décide de donner un nombre important de ses admissions d'immigration à des membres de la famille de citoyens et résidents permanents? En considérant cette question, cet article ne regarde pas uniquement l'évidence (relativement mince) de ce que le Congrès a effectivement considéré lors de l'adoption de ces dispositions, mais spécule aussi plus largement sur ce que les avantages de l'immigration fondée sur la famille pourraient être.

But what if family immigration is actually beneficial to the nation? This Article engages in a thought experiment. It asks: For what reasons might a nation like the United States decide to give an overwhelming number of its admission slots to family members of citizens and permanent residents? In considering this question, it not only looks to the (rather slim) evidence of what Congress actually did consider when enacting these provisions but also speculates more broadly about what the advantages of family-based immigration might be.

Ce chapitre se concentre sur les politiques adoptées dans un État d'immigration - le Canada - afin d'explorer le positionnement complexe des femmes au sein des communautés de la diaspora. L'intérêt de l'auteure se situe dans l'approche qui souligne l'aspect procédural de la citoyenneté et favorise la participation des membres des divers groupes identitaires dans les institutions politiques, sociales et juridiques qui façonnent la communauté nationale. 

Pages

S'abonner à Gestion de la population