Gestion des migrations

This article examines the ways that state sexual regimes intersect with migration controls to re-make exclusionary nation-states and geopolitical hierarchies among women. I focus on two important Irish Supreme Court rulings: the X case (1992) and the O case (2002), respectively. X was a raped, pregnant, 14-year-old who sought an abortion in Britain.

La plupart du savoir, de l'élaboration des politiques, de la prestation de services, de l'activisme et du travail culturel demeurent organisés autour de la prémise selon laquelle les migrants sont hétérosexuels (ou en voie de le devenir) et que les queers sont des citoyens (bien que de seconde classe). Où figurent les migrants queers dans ce cadre et ces activités? Comment conceptualise-t-on la migration queer - qui est à la fois un ensemble de processus impliquant des groupes sociaux hétérogènes et une série de questions théoriques et de justice sociale qui mettent en cause, et vont au-delà, les définitions strictes de la migration et la sexualité et qui refusent un attachement au corps de manière strictement identitaire - dans le but de défier et reconfigurer le cadre dominant?

Si le statut d'illégal est souvent considéré comme découlant de la qualité d'indésirable associé aux migrants, les récentes recherches scientifiques ont démontré que le statut de légal et le statut d'illégal sont créés à travers des processus politiques et des relations de pouvoir qui demandent une attention critique particulière. Cet article s'ajoute à la littérature existante en présentant que les normes sexuelles influencent où et comment les États font la distinction entre le statut de légal et le statut d'illégal.

Un examen révélateur de 150 ans de discrimination basée sur la sexualité contre les immigrants aux États-Unis.

Depuis la fin du XIXe siècle, la sexualité des migrantes est vue comme une menace à la sécurité nationale, menace qui doit être contenue par le biais de strictes pratiques de contrôle aux frontières. En étudiant ces politiques, leurs origines et leurs applications, Eithne Luibhéid illustre comment les frontières américaines sont devenues un site non seulement de contrôle de la sexualité féminine, mais également un lieu de contestation, de construction et de renégociation de l'identité sexuelle.

A revelatory examination of 150 years of sexuality-based discrimination against immigrants to the United States.

Since the late nineteenth century, immigrant women’s sexuality has been viewed as a threat to national security, to be contained through strict border-monitoring practices. By scrutinizing this policy, its origins, and its application, Eithne Luibhéid shows how the U.S. border became a site not just for controlling female sexuality but also for contesting, constructing, and renegotiating sexual identity. 

This article looks at the extent and way in which the European Court of Human Rights takes the interests of insider spouses (citizens or permanent residents) into account in Article 8 ECHR cases (right to family life). It uses Caren's three moral principles for family reunification policies as an analysing tool for the evaluation of the Court's first admission and expulsion cases, and looks at the underlying notions of gender and ethnicity.

Pages

S'abonner à Gestion des migrations