Immigration

Cet article analyse la relation entre les aspirants migrants et les facilitateurs à la migration à partir de la perspective de l'endroit de départ, tel que le Cameroun anglophone. Le document vise à aller au-delà d'une perspective étatiste sur la migration dite irrégulière en se concentrant sur les idées empiriques sur les perspectives des aspirants migrants, les membres de leur famille, ainsi que sur des observations directes entre les migrants et les facilitateurs dans leur contexte respectif. 

This paper analyses relations between aspiring migrants and migration brokers from the perspective of a place of departure, such as Anglophone Cameroon. The paper seeks to go beyond a statist perspective on so-called irregular migration by drawing on empirical insights into the perspectives of aspiring migrants, their family members, as well as on direct observations between migrants and brokers within their respective context.

This chapter focuses on disciplinary techniques of consulate officers vis-à-vis migration brokers and cross-border travellers. It contributes towards our understanding of so-called migration management by questioning a truth regime about how and why to differentiate between different actors that discipline migration. Within the policy domain, migration brokers are framed in terms of crimes and profit and state actors in terms of the law and transparency. This chapter openly asks what it takes to get a visa and in doing so queries connections between travel permits and money. 

Ce chapitre explore les arrangements transfrontaliers des migrants pour le soin des membres de la famille restés dans l'État d'origine et leur propre soin après la retraite.

This chapter explores migrants' cross-border arrangements of care for family members in their countries of origin, as well as their own care needs upon retirement.

Cet article traite des aspirations de migration de jeunes Camerounais de basse classe moyenne vivant dans le Cameroun anglophone. Les déportations et campagnes de prévention illustrent les aspects négatifs de la migration, mais cela a souvent peu d'impact car ils assument que les aspirations des migrants se fondent sur le succès d'autres migrants. Cette recherche se développe autour de la question principale suivante: Pourquoi les aspirants migrants camerounais ne sont-ils pas découragés par les échecs de migration?

Cet article examine comment les bureaucrates de terrain dans le contrôle de l'immigration utilise leur marge de pouvoirs discrétionnaires. Sur la base de deux études ethnographiques des consultats français de Yaoundé et Tunis, nous défendons que les pratiques des agents étatiques sont significativement modelés par les contraintes organisationnelles tel que la manière dont les processus décisionnels sont organisés et les habitudes bureaucratiques, incluant la peur de la fraude.

This article examines how street-level bureaucrats within migration control use their scope for discretionary powers. On the basis of two ethnographic studies of French consulates in Yaoundé and Tunis, we argue that state agents’ practices are significantly shaped by organizational constraints such as how decision-making processes are organized and the bureaucratic habitus, including the fear of fraud.

Au Cameroun anglophone, les « migration brokers » sont des personnages publics largement admirés ; cependant, les témoignages de tromperies abondent. Comment les candidats à l’émigration qui donnent de l’argent à ces intermédiaires professionnels envisagent-ils le risque d’être escroqués par eux ?

Cet article se concentre sur les formes de migration reliées au mariage au Cameroun et considère la nature genrée de l'Europe enmurée par le biais d'un questionnement critique sur la manière dont les technologies de régulation aux consulats accordent ou refusent l'accès à l'Europe pour les hommes et les femmes.

Pages

S'abonner à Immigration