Family immigration

Cet article se concentre sur les moyens de subsistances et les droits des femmes du Tiers-monde dans différents régimes d'États providences après qu'elles aient immigré seules pour le travail ou l'éducation, dans le cadre d'une réunification familiale ou comme demandeur d'asile ou réfugiée. L'article présente principalement des migrantes de première génération, c'est-à-dire des femmes nées dans d'autres États et qui ont immigré par la suite.

This paper focuses on the livelihoods and entitlements of Third Country women in different welfare regimes, and who enter on their own for work and education, as family migrants or as asylum seekers and refugees. It primarily focuses on first generation migrants, that is those who were born in another country.

Ce chapitre considère dans un premier temps les raisons pourquoi la migration familiale a été marginalisée dans l'étude des migrations internationales ainsi que les développements récents qui générèrent de l'intérêt dans le rôle de la famille dans le cadre des migrations. Dans un deuxième temps, il s'agit de souligner les tendances et types de migrations familiales et les difficultés de comparaison des situations dans les différents États. Troisièmement, il s'agit d'examiner les conventions internationales concernant le droit à une vie de famille et les développements des politiques dans un contexte de gestion des mouvements de migration.

This chapter first considers the reasons why family migration has traditionally been marginal to studies of international migration and recent developments that have generated interest in the role of families in migration. Second, it outlines the trends and types of family migration and difficulties of comparing situations in different countries. Third, it examines international conventions concerning the right to family life and policy developments within the context of managed migration.

Pages

Subscribe to Family immigration