Feminist perspective

Cet article défend que l'on pourrait avoir une meilleure compréhension des différentes modalités et trajectoires du "care" dans la reproduction des individus, des familles et des communautés, à la fois des populations migrantes et non-migrantes, en articulant les divers circuits de migrations, en particulier ceux du travail et de la famille.

This article argues that we could achieve a better understanding of the different modalities and trajectories of care in the reproduction of individuals, families, and communities, both of migrant and nonmigrant populations by articulating the diverse circuits of migration, in particular that of labor and the family.

Despite all researches done on international women migration in the last decades, most common theories took a long time accepting the utility - or even just the existence - of the concept of gender (Gabaccia, 1995, Kofman, 1999 , Willis et Yeoh, 2000). However, these integrative theories failed to properly deconstruct some dichotomies, having maintained what can be call a theoretical reductionism and having failed to articulate gender with other social relations of class and race.

En dépit de toutes les études sur la migration internationale des femmes menées depuis des décennies, les théories les plus courantes ont mis longtemps à accepter l’utilité – et ne serait-ce que l’existence – du concept de genre (Gabaccia, 1995, Kofman, 1999 , Willis et Yeoh, 2000). Toutefois, ces théories intégratives n’ont pas convenablement déconstruit certaines dichotomies, ont maintenu ce qu’on pourrait appeler un réductionnisme théorique et ne sont pas parvenues à articuler le genre avec d’autres rapports sociaux de classe et de « race ».​

Les politiques d'immigration contribuent à façonner la nature genrée des flux de migration. L'intéraction du genre avec les autres divisions sociales telles que la nationalité, l'éducation, les ressources économiques, sociales et culturelles en conjonction aux politiques d'immigration créent un matrice complexe de stratification. Les résultats genrés et la stratification des droits et de l'accès à l'établissement et à la citoyenneté ne sont pas nécessairement ouvertement énoncés, mais résultent des manières par lesquelles les critères des différentes formes d'immigrations sont appliqués. 

Immigration policies contribute to shaping the gendered nature of these flows. The intersection of genre with other social divisions such as nationality, education, and economic, social and cultural resources in conjunction with immigration policies also create a complex matrix of stratification. The gendered outcomes and stratified rights and access to settlement and citizenship are not necessarily overtly enunciated but result from the ways in which the criteria relating to different forms of immigration are applied. 

Cet article se concentre sur les moyens de subsistances et les droits des femmes du Tiers-monde dans différents régimes d'États providences après qu'elles aient immigré seules pour le travail ou l'éducation, dans le cadre d'une réunification familiale ou comme demandeur d'asile ou réfugiée. L'article présente principalement des migrantes de première génération, c'est-à-dire des femmes nées dans d'autres États et qui ont immigré par la suite.

This paper focuses on the livelihoods and entitlements of Third Country women in different welfare regimes, and who enter on their own for work and education, as family migrants or as asylum seekers and refugees. It primarily focuses on first generation migrants, that is those who were born in another country.

Gender and International Migration in Europe est un travail unique qui introduit une dimension de genre au sein des théories contemporaine sur les migrations. Alors que l'Union européenne tente d'étendre le principe d'égalité d'opportunité, des politiques d'immigration de plus en plus restrictives et la persistence du racisme nie aux femmes migrantes autonomie et liberté de choix. Ce trvail démontre comment les processus de la globalisation et les changements aux politiques étatiques en matière d'emploi et de sécurité sociale maintiennent une demande pour diverses formes d'immigration genrée.

Gender and International Migration in Europe is a unique work which introduces a gender dimension into theories of contemporary migrations. As the European Union seeks to extend equal opportunities, increasingly restrictionist immigration policies and the persistence of racism, deny autonomy and choice to migrant women. This work demonstrates how processes of globalisation and change in state policies on employment and welfare have maintained a demand for diverse forms of gendered immigration.

Pages

Subscribe to Feminist perspective