Frontiers/Borders

Along the Sahara trail that tens of thousands of Africans take each year to reach the shores of Italy, Europe is paying for a pit stop, of sorts — one that it hopes will give these young people on the move a reason to go back home.

The European Union was closing in on a deal Wednesday to return more migrants to Africa, but there was skepticism that the plan would meet the goal of reducing the numbers of refugees arriving in Germany, Scandinavia and other destinations.

Britain yesterday began the process of deporting migrants camped at a British military base in Cyprus, triggering the threat of a mass hunger strike. Members of the group, which crossed the Mediterranean from Lebanon on two small boats almost three weeks ago, were warned in a letter that they would be returned to Beirut because they had chosen not to claim asylum in Cyprus.

Britain is to spend almost half a billion pounds to stem the flow of migrants across the Mediterranean. Ministers will announce £275 million of funding today to help Turkish officials deal with hundreds of thousands of Syrian refugees over the next two years, as a two-day global summit on the crisis closes in Malta. At a working dinner in Valletta last night, David Cameron also pledged to use £200 million of British aid money to help African countries tackle migration.

Le ministre de l’intérieur suédois, Anders Ygeman, a annoncé, mercredi 11 novembre, que la Suède allait instaurer, dès jeudi, des contrôles à ses frontières pour une durée de dix jours. M. Ygeman, lors d’une conférence de presse, a expliqué cette décision par la forte arrivée de migrants dans son pays : « Il y a un nombre record de réfugiés qui arrivent en Suède. L’Office des migrations est sous forte pression […] et la police estime qu’il existe une menace contre l’ordre public. »

Ce devait être un moment politique fort, de discussions entre responsables africains et européens pour trouver des solutions concrètes afin de limiter le flux de migrants vers l’Europe. Le sommet de La Valette, mercredi 11 et jeudi 12 novembre, risque toutefois d’être éclipsé par le conseil informel des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (UE), programmé dans la foulée, jeudi après-midi. Et notamment par la Turquie, qui sera au cœur de ce rendez-vous.

 

Sweden will impose temporary border controls from Thursday in response to a record influx of refugees, a turnaround for a country known for its open-door policies that also threw down the gauntlet to other EU nations hit by a migration crisis. The decision by a Nordic state that touts itself as a “humanitarian superpower” underscored how the flow of refugees into the European Union is straining its prized system of open internal borders close to breaking point.

Les Européens vont s'efforcer jeudi à Malte d'éviter d'apparaître comme une «forteresse» aux yeux d'Africains avec lesquels ils vont signer un plan d'action censé endiguer l'afflux de migrants, qui met à mal leur cohésion.

Les Européens entament lundi à Bruxelles une nouvelle série de réunions dans l'espoir de reprendre la maîtrise de leurs frontières extérieures et d'accélérer le retour de migrants illégaux, face à un afflux qui ne donne aucun signe d'essoufflement.

Les États membres de l’UE ont entamé lundi à Bruxelles une nouvelle série de réunions pour se coordonner face à une crise migratoire qui ne donne aucun signe d’essoufflement sur le terrain, à l’approche de l’hiver. Les ministres de l’Intérieur européens se sont réunis à deux jours d’un sommet à Malte, où chefs d’État et de gouvernement de l’UE presseront leurs homologues africains de coopérer davantage aux retours de migrants économiques vers l’Afrique.

Pages

Subscribe to Frontiers/Borders