Migration

I argue that we need to question the relegation of female migrants to the subordinate circuits of globalization and to extend our analysis beyond productive and reproductive labour in less skilled sectors. The inclusion of female skilled migrants can add a distinctive counter narrative, which includes care for and education of people, to our conceptualization of a knowledge economy and society, which tends to be based on scientific and technological sectors.

Cet article se concentre sur les politiques genrées en matière d'immigration en Grande-Bretagne. Dans un premier temps, il s'agit d'examiner la migration et la construction des frontières en Europe et, plus spécifiquement, les implications pour le genre des récentes politiques en matière d'immigration (travail, famille et asile) et la nature genrée de la notion de "frontières sécurisées" et de la notion de "havre de paix" du UK White Paper.

Dans cet article, nous argumentons que la migration de migrantes dans des secteurs qualifiés du marché du travail, particulièrement en santé, altère notre compréhension du role des migrantes dans la reproduction sociale. Les migrantes sont présentent dans plusieurs sites et sphères de reproduction au-delà du foyer et reconnaître les différentes façons par lesquelles elles sont incorporées dans les marchés de travail globalisés défie les représentations simplistes des migrantes et présente une appréciation plus juste et complète de leur contribution à la reproduction sociale et au système d'assistance sociale en Occident.

In this paper we argue that the migration of women into skilled sectors of the labour market, especially in health, alters our understanding of the role of migrant women in social reproduction. Migrant women are present in multiple sites and spheres of reproduction beyond the household and recognising the different ways in which they are incorporated into globalised labour markets challenges simplistic representations of migrant women and draws out a fuller appreciation of their contribution to social reproduction and welfare in the First World.

Cet article explore les dichotomies et les invisibilités genrées que sous-tendent le concept de l'économie et la société du savoir à travers une étude de deux figures emblématiques et constrastante qui travaillent dans les technologies de l'information et de la communication et dans le travail domestique ou de soins comme titulaires de différentes configuration du savoir et des compétences dans les circuits contemporains de la globalisation.

This paper explores the dichotomies and gendered invisibilities underpinning the concept of the knowledge economy and society through a closer examination of two emblematic and contrasting figures working in Information and Communication Technology and domestic/care work as bearers of different configurations of knowledge and skills in the contemporary circuits of globalisation.

Ces études explorent en détail à la fois les obstacles et leurs réponses et stratégies pour entrer sur le marché du travail et la déqualification dans des secteurs spécifiques et des États de même qu'en Union européenne. Cet article défend également que la façon dont les régulations à l'immigration articulent les migrations genrés de compétences est un sujet qui mérite plus d'attention.

These studies explore in more detail both the obstacles and their responses and strategies to entry into the labour market and deskilling and in specific sectors and states as well as in the European Union. The article also argues that how immigration regulations shape gendered skilled migrations is a topic which deserves more attention.

Cet article défend que l'on pourrait avoir une meilleure compréhension des différentes modalités et trajectoires du "care" dans la reproduction des individus, des familles et des communautés, à la fois des populations migrantes et non-migrantes, en articulant les divers circuits de migrations, en particulier ceux du travail et de la famille.

This article argues that we could achieve a better understanding of the different modalities and trajectories of care in the reproduction of individuals, families, and communities, both of migrant and nonmigrant populations by articulating the diverse circuits of migration, in particular that of labor and the family.

Pages

Subscribe to Migration