Security dispositive

La Commission européenne, qui a convoqué pour dimanche 25 octobre après-midi, à Bruxelles, un mini-sommet extraordinaire sur la « route des Balkans », empruntée par des milliers de demandeurs d’asile, veut agir très vite.

At the end of a contentious summit, European and Balkan leaders committed early Monday to add capacity for receiving about 100,000 more migrants to help ease the plight of the tens of thousands coming from Syria and beyond and moving across the Balkans toward the European Union’s heartland. 

With freezing weather setting in, tens of thousands of migrants surging across Europe could face even more hurdles after European Union leaders pledged to stem their flow by introducing tighter border controls.

"The leaders of Greece and other countries along the main migrant trail to affluent parts of Europe agreed late Sunday to set up holding camps for 100,000 asylum seekers, a move that Chancellor Angela Merkel of Germany said would help slow a chaotic flow of tens of thousands of people seeking shelter from war or simply better lives."

Zain al-Abideen Majid’s father lifts him over a coil of glittering razor wire in the moonlit darkness of a Serbian farm, stretching to hand the boy to a relative on the other side. Though Zain is only 4, this is by no means his first surreptitious border crossing, and he remembers his father’s admonition at the very start of their journey, when they slipped from their homeland of Syria into Turkey: Don’t make a sound, or the guards will beat us. On this night, as Zain is passed over the wire from Serbia into Hungary, the barbs rip two bloody gashes in his right shin, like the flicks of a scalpel. He stays silent

Frontex, l’agence européenne chargée de coordonner la gestion des frontières extérieures, a récemment annoncé que 710 000 migrants étaient entrés en Europe entre janvier et septembre 2015. Selon cette agence, ce chiffre révèle ainsi un « afflux sans précédent » en comparaison avec l’année dernière, où 282 000 arrivées avaient été comptabilisées. Quand j’ai découvert ce chiffre sur Twitter, j’ai tout de suite su que quelque chose clochait.

" French taxpayers are spending tens of thousands of euros a week on a private aeroplane that flies migrants from Calais to other French towns, only for most to return. The practice, revealed by StreetPress, a French investigative website, has been condemned as an extraordinary waste of public money. French border police argue that it is necessary to move the migrants because their station in Coquelles, near Eurotunnel’s terminal outside Calais, has space for only 79 people in its cells"

La Slovénie, en première ligne face à l’arrivée de milliers de migrants venus de Croatie depuis samedi, a donné de nouvelles compétences à son arméemercredi 21 octobre au matin et demandé une aide financière supplémentaire à l’Union européenne pour faire face à cet afflux.

Environ 1 600 demandeurs d’asile, selon la police, ont gagné la Norvège et l’espace Schengen depuis le début de l’année en passant par l’Arctique et en traversant sa frontière avec la Russie. Parmi eux, de nombreux Syriens qui préfèrent affronter le froid et la neige plutôt qu’une périlleuse traversée en Méditerranée ou la longue marche dans les Balkans, où les frontières sont le plus souvent fermées

L’Europe n’en a pas fini avec la crise des réfugiés. La crainte d’une fermeture de toutes les frontières européennes, un temps calme sur la mer Egée, ainsi que, selon les Nations unies, l’offensive de l’armée syrienne, appuyée par l’Iran et par la Russie, contribuent à un nouvel afflux. D’après l’ONU, environ 35 000 personnes ont fui notamment la région d’Alep ces derniers jours.

Pages

Subscribe to Security dispositive