Heteronormativity and Immigration Scholarship: A Call for Change

  • États-Unis

Heteronormativity and Immigration Scholarship: A Call for Change

Type de ressource: 

Les politiques et pratiques hétéronormatives - qui subordinnent les immigrants non seulement sur le plan de l'orientation sexuelle, mais également sur les plans du genre, de la race, de la classe et de l'identité culturelle qui peuvent mener à des actes sexuels ou des conclusions "indésirables" (tel que "trop" d'enfants pauvres) - sont déployées par l'État pour sélectionner qui peut entrer légalement aux États-Unis et pour incorporer les immigrants dans les identités et projets hégémoniques nationalistes. La sexualité, de façon plus générique, structure également tous les aspects de l'expérience des immigrants. Malgré cela, le savoir sur l'immigration ignore toujours les connexions entre l'hétéronormativité, la sexualité et l'immigration.

Cette occlusion devient claire lorsque l'on regarde les écrits sur le genre et l'immigration. D'un côté, ces écrits offrent d'importants outils de réflexion sur la sexualité et l'immigration. De l'autre côté, ils démontrent comment les analyses centrées sur le genre réinscrivent souvent l'hétéronormativité, supportant l'affirmation d'Eve Kosofsky Sedgwick's contention qui présente que "the question of gender and the question of sexuality, inextricable from one another though they are in that each can be expressed only in terms of the other, are nonetheless not the same question."

Malgré tout, quelques incursions ont été faites. Dans sa critique classique, Silvia Pedraza soulève quatre champs principaux au sein desquels les recherches sur les femmes et l'immigration a prospéré. Ces champs traitent (1) de comment le genre est relié à la décision de migrer et organise les processus de migration; (2) de comment le genre façonne le processus d'établissement; (3) de comment les femmes et les hommes migrants sont incorporés dans le marché du travail; et (4) de comment la migration affecte les relations de genre. Ces questions peuvent être transférées au domaine de la sexualité et de l'immigration afin d'évaluer ce que l'on sait et ce que l'on ne sait pas sur la sexualité et les processus d'immigration de même que pour démontrer comment l'attention portée sur la sexualité nécessite la révision de ces questions qui sont normalement posées en lien au genre. Comme la littérature sur le genre et l'immigration, qui a commencé par considérer les femmes pour ensuite adressé la question du genre plus généralement, je commencerai par discuter de l'expérience lesbienne et gay pour ensuite considérer la sexualité plus généralement. 

Acheter l'article

  • Eithne Luibhéid. “Heteronormativity in Immigration Scholarship: A Call for Change,” GLQ Vol. 10, No. 2, (March 2004), pp.227-235. Invited.